INTERNSHIP UK

Read how you can change your life

L’Époque Victorienne

Au cours de l’Histoire, chaque période a reçu un nom spécifique afin de la distinguer des autres. Un nom en relation avec un événement, certaines conditions de vie ou les progrès effectués. Cependant, l’époque victorienne tient quand à elle son nom d’une reine.

 

La période s’étend du début de son règne (1837) jusqu’à sa mort (1901). C’est une période de changements intenses, découlant majoritairement de la révolution industrielle. La période entre 1850 et 1870 a même été appellée l’Âge d’Or.

Gràce à une amélioration des conditions alimentaires, de la qualité de l’eau mais aussi grâce aux progrès dans le domaine de la médecine, le taux de mortalité baissaconsidérablement, passant de 21.9% en 1854 à 17% en 1901, et ce malgré la grande épidémie de choléra qui coûta la vie à 24.300 personnes.

C’est aussi à cette période que nous avons réellement commencé à nous soucier des problèmes environnementaux

A ce moment-là le tea time (« l’heure du thé ») se démocratise auprès des membres de la haute société voulant impressionner leurs invités avec des thés raffinés et des biscuits et gâteaux sophistiqués.

Le romantisme a aussi laissé son empreinte sur la période victorienne, en particulier dans la littérature, avec l’apparition d’un nouveau genre : le roman. Nous pouvons par exemple citer l’exemple de Charles Dickens ou Lewis Carroll.

 

La place de la femme au sein de la société

La place et le droit des femmes dans la société est un des points négatifs de cette époque. En effet, les femmes n’avaient pas le droit de vote, le droit de poursuivre quelqu’un en justice ou de posséder quoi que ce soit, pas même de l’argent. Elles devaient rester à la maison pour faire le ménage, servir leur mari, prendre soin de leurs enfants et préparer à manger. Une fois mariée, une femme devenait la propriété de son mari, et celui-ci avait tous les droits sur son corps.

Cependant, après la Révolution Industrielle, les femmes ont commencé à travailler, et les mouvements féministes ont commencé à se propager. Par exemple, nous pouvons citer la création du mouvement des suffragettes, avec à sa tête l’activiste Emeline Pankhurst.

 

Les avancées médicales

Les progrès médicaux ont permis de guérir bon nombre de maladies et ainsi de baisser le taux de mortalité. Par exemple, le Chloroforme a été introduit en 1847 par James Young S, et est depuis utilisé comme anesthésiant. Il est devenu populaire et utilisé plus couramment en Angleterre et en Allemagne après que John Snow – un physicien en épidémiologie – l’ait utilisé lorsque la Reine Victoria accoucha du Prince Leopold. La médecine dentaire s’est aussi beaucoup améliorée grâce aux anesthésiants, ce qui s’est avéré très utile car la consommation de sucre dans l’alimentation augmentait considérablement à cette époque, et la nécessité d’extraire des dents et de poser des dentiers ne cessait de croître. Et il faut savoir que ces dentiers, les « Waterloo Teeth » (autrement dit les dents de Waterloo), étaient faits de dents récupérées sur des cadavres ou d’anciens prisonniers, ou de dents vendues par des pauvres dans la nécessité. Les anticeptiques ont été introduits par Joseph Lister en 1867, qui soit dit en passant, a implanté les normes d’hygiène telles que l’utilisation d’outils de nettoyage, le nettoyage des mains ainsi que le port de gants dans les hôpitaux.

Cependant, l’accès aux médicaments était malheureusement réservé aux personnes de haut rang, empêchant les classes défavorisées d’avoir accès aux traitements.

 

La technologie

La plupart des avancées majeures en technologie et ingéniérie ont pris racine en Grande-Bretagne. De larges améliorations en communication ont eu lieu à l’époque, avant tout grâce aux chemins de fer et aux routes ferroviaires originaires d’Angleterre qui ont permis aux marchandises et aux individus de voyager, ce qui a donc facilité le commerce et l’industrie. Toutes les horloges d’Angleterre étaient réglées sur l’horaire ferroviaire”.

D’autres importantes innovations que nous connaissons tous furent la création de l’énergie électrique, suivie par l’invention du télégraphe en 1837; puis la photographie matérialisée par Louis Daguerre et Fox Talbot en 1839; le téléphone inventé par Alexander Bell en 1876, ainsi que la camera portative en 1889.

 

Voici une liste d’autres innovations majeures:

1840: le premier timbre postal, le Penny Noir”

1846: la machine à coudre moderne, par Elias Howe

1848: la loi sur la Santé Publique

1850: la machine à coudre domestique par Isaac Singer

1852: les premières toilettes publiques avec chasse d’eau

1858: les systèmes d’égouts, par Joseph Bazalgette

1859: la théorie de l’évolution, par Charles Darwin dans son livre Sur l’Origine des Espèces”

1863: le premier métro souterrain, appelé le Tube” et fonctionnant à la vapeur

1877: le phonographe, par Thomas Edison

1883: le premier metro éléctrique

 

La mode

Au début de l’ère Victorienne, les femmes portaient des corsets (pour affiner leur taille et avoir une allure féminine), mais aussi des jupons ainsi que de la crinoline sous leurs robes larges et sophistiquées dotées de manches bouffantes, mais toutefois restant simples. Les robes du soir étaient caractérisées par un décolleté plongeant et descendaient sous les épaules. Plus tard, les robes et jupes sont devenues plus plates avec seulement des volants à l’arrière. Les femmes portaient des robes à haute encolure, à manches pagode et col jabot ou encore des cols à lacets. Enfin, des robes sans corsets ont fait leur apparition dans les foyers et les robes habillées sont devenues de plus en plus fines et serrées, dépourvues de tournure ou de crinoline, mais équipées d’un corselet en métal.

Au cours du siècle, les hommes ont eux aussi changé leur style vestimentaire. Les vêtements étaient tout d’abord longs, serrés, élaborés et assortis de cravates pour ensuite devenir plus courts, simples et confortables.

 

La morale

Les classes moyenne et supérieure suivaient un code de conduite stricte à cette époque. On ne pouvait pas parler de certaines choses en public, y compris le sexe. Mais les Victoriens n’étaient pas aussi prudes que ce que l’on peut croire aujourd’hui. Cette illusion d’un comportement plein de retenue et de dignité cache d’autres facettes moins reluisantes comme la prostitution, l’exploitation des enfants ou l’inégalité entre les différentes classes sociales.

 

Avant le règne de Victoria, l’Eglise avait beaucoup d’influence et de pouvoir sur la société, mais la situation s’est ensuite renversée. Le peuple s’est élevé contre l’Eglise anglicane et des dissidences se sont propagées, celles-ci dirigées vers l’abandon des classes les plus pauvres et les abus de pouvoir. Ce changement s’est accru par la “Crise de la foi” qui a fait surface après la théorie de l’evolution de Charles Darwin, qui a remis en cause toutes les convictions chrétiennes.
Il reste de nombreuses choses à dire à propos de l’époque victorienne. Sans la Révolution Industrielle, notre société actuelle ne serait jamais devenue ce qu’elle est aujourd’hui et le statut de la femme n’aurait peut être pas évolué aussi rapidement. Selon moi, cette époque mérite amplement l’appellation d’ “Âge d’Or”. J’espère que cet article vous aura donné envie de vous intéresser et de découvrir cette riche et magnifique période de l’histoire qu’est l’ère Victorienne.

, , , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>