INTERNSHIP UK

Read how you can change your life

L’avenir de la communication

Le monde des affaires étudie la manière dont le consommateur pense et ressent les choses. Ces dernières années, une nouvelle discipline économique appelée Neuromarketing a émergé. Elle consiste à appliquer les principes de la neuroscience au marketing afin d’étudier l’impact de la publicité et des autres formes de communication sur le cerveau humain.

Le but est d’être capable de prévoir le comportement du consommateur. En d’autres termes, cela consiste à naviguer dans les émotions du consommateur en fonction de ce qu’il désire. Le Neuromarketing est une discipline complexe ayant pour but de faire des recherches et étudier le processus cognitif qui éclaire le comportement de décision des individus dans le domaine de l’action du marketing traditionnel (l’intelligence marketing, le design des produits, la communication, le prix, la marque, la position de l’entreprise sur le marché, le ciblage, les ventes, etc.).

De cette manière, il est possible de lire l’esprit du consommateur, comprendre ses désirs et ce qui le motive dans son processus de décision à faire de bonnes affaires ou à consommer un produit ou un service donné, quelque soit la taille de l’entreprise, le produit qu’elle cherche à vendre ou le type de consommateur qu’elle cherche à attirer.

Les anciennes règles du Marketing et de la Communication seront bientôt totalement obsolètes.En effet, les entreprises les plus innovantes appliquent déjà les nouveaux standards liés aux concepts du Neuromarketing. Des marques comme Adidas, Nike, Ikea, Coca­Cola, Google, Apple, etc. supportent bien la dépression économique mondiale.

De récentes études sur le Neuromarketing ont démontré que le cerveau, et son hémisphère droit (le centre du raisonnement conceptuel et métaphorique) et gauche (centre du raisonnement logique et linéaire), est divisé en trois parties différentes, qui ont chacune une fonction propre :

• Le Cerveau Rationnel (raisonnement): le cortex cérébral qui analyse les données rationnelles et partage ses conclusions avec ses deux homologues;

• Le Cerveau Intermédiaire (écoute): processus des émotions et des sentiments profonds en lien avec les deux autres cerveaux;

• Le Cerveau Primitif (prise de décision): prend en compte les informations en provenance de ses deux homologues et prend les décisions.
Une communication positive a besoin de stimuler chacune de ces trois zones. L’avenir sera à l’économie comportementale, une branche de l’économie qui explique les décisions économiques qui sont faites en relation avec les principes de la théorie économique conventionnelle, le tout basé sur une totale rationalité.

Ainsi, ces sciences permettront aux négociants, aux managers et aux consultants, mais aussi aux individus lambda de faire des choix informés et raisonnés à l’avenir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>