INTERNSHIP UK

Read how you can change your life

La vie en colocation : conseils utiles

De nos jours, l’Europe fait encore face à la crise de 2008. Certains pays se trouvent dans une très mauvaise posture tant économiquement que financièrement. C’est le cas par exemple de la Grèce où la dette publique atteint des sommets ! Certains d’entre-vous ont peut-être eu la chance d’échapper à une baisse de leur niveau de vie, mais de manière générale la plupart des gens restent prudents et essaient de limiter leurs dépenses. Cela nous amène au sujet suivant : le logement. Beaucoup d’étudiants et de jeunes adultes doivent partir de chez eux pour aller à l’université, pour un travail ou tout simplement car ils ne supportent plus leurs parents. Il existe une alternative lorsque vous voulez quitter le cocon familial mais que vous avez peu d’argent : la colocation.

Le loyer
Premièrement, et avant de parler de la vie en colocation, un sujet important à aborder concerne le loyer. Il faut qu’il y ait une certaine équité (plutôt qu’une égalité) dans le partage des charges. Idéalement, si vous êtes trois à devoir payer le loyer, vous divisez les frais en trois parties égales. Mais lorsque les chambres sont de taille différente par exemple, il serait plus juste que la personne qui a la plus grande chambre paie davantage que celle qui a la plus petite. Bien sûr, cette question ne se pose pas lorsqu’il s’agit de chambres ou lits partagés.

Les courses
Afin d’économiser votre argent, il est conseillé de partager les dépenses pour la nourriture, l’hygiène, etc.. En revanche, cela inclut de suivre un certain nombre de règles. Dans le meilleur des cas tous les colocataires vont faire les courses ensemble, mais cela peut devenir compliqué lorsque ceux-ci ont des horaires complètement différents. Dans ce cas-là, la meilleure solution serait d’alterner chacun son tour. Par exemple, si c’est une colocation à deux, chacun fait les courses une fois tous les quinze jours.

Dans le cas où chacun suive un régime particulier (ou pour tout autre motif), et que partager les courses ne soit pas utile, il faut avoir le respect de ne pas manger la nourriture de son / sa colocataire et de ne pas utiliser ses affaires.

Les tâches ménagères
Bien sûr il en va de même pour l’entretien de l’appartement. Il vaut mieux partager les tâches afin de ne pas avoir à faire la même chose à chaque fois. Personne n’aimerait avoir à nettoyer les toilettes toutes les semaines par exemple, donc il faut alterner. De plus, chacun devrait nettoyer sa propre chambre, et pour ce qui est de la vaisselle, soit cette tâche est partagée, soit chacun lave ce qu’il a utilisé.

L’intimité
Pour terminer, un pilier du bon fonctionnement de la colocation concerne l’intimité. Lorsque vous entreprenez de vivre en colocation, vous devez établir les règles de base à ce sujet. Par exemple, si vous voulez inviter votre petit(e) ami(e) (ou un ami de manière générale), il est préférable de demander son accord à votre colocataire, ou au minimum de lui annoncer sa venue. Aussi, et surtout si vous avez des horaires différents, il est préférable d’essayer de ne pas faire trop de bruit tôt le matin ou tard le soir.

Et bien évidemment le respect de l’intimité veut aussi dire que vous n’êtes pas supposé vous balader nu(e) d’un bout à l’autre de l’appartement ou laisser traîner vos sous-vêtements en plein milieu des pièces communes.

Voici donc les principales règles « non-écrites » de la vie en communauté qui vous aideront certainement à démarrer une colocation, mais bien sûr il en existe bien d’autres. Dans le cas où vous n’arriviez quand même pas à vous entendre avec votre colocataire, un conseil : déménagez !

, , , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>