INTERNSHIP UK

Read how you can change your life

Diversité et communication non verbale

La communication est un des plus importants outils que les individus utilisent pour entretenir des relations, que ce soit au travail ou dans leur vie privée. 

Il existe deux types de communication : la communication verbale et la communication non verbale. Nous avons pourtant tendance à accorder plus d’importance à la première. Le langage non verbal est plus adapté que le langage verbal pour exprimer des sentiments, tandis que le langage verbal convient mieux pour transmettre des informations. D’autre part, la communication non verbale se fait inconsciemment, c’est pourquoi on la considère plus sincère et fidèle que les mots. Elle nous permet de décoder les pensées et sentiments des autres, ce qui s’avère très utile pour déceler un mensonge. Le contact visuel, les expressions faciales, la gestuelle, le contact et la proximité physiques, ainsi que le ton de la voix sont divers éléments de la communication non verbale.

Tenir compte du langage corporel de votre interlocuteur est fondamental, en particulier dans un contexte international car il peut varier d’un pays à l’autre. Afin d’éviter tout malentendu, nous devons garder à l’esprit qu’il existe des variations liées à la culture dans la communication non-verbale. Ainsi, le langage corporel est parfois moins employé dans certaines cultures que dans d’autres. C’est le cas des pays asiatiques tels que la Chine, le Japon et la Corée où la gestuelle et les expressions faciales sont reléguées au second plan contrairement aux cultures occidentales.

En Occident et en Europe du Nord (Scandinavie, Royaume-Uni, etc.), les gens gardent une plus grande distance entre eux, ont un contact physique limité et une intonation de voix plus mesuréecelui-ci. Quant aux civilisations arabes et aux habitants d’Europe du Sud, parler à haute voix et être tactil font partie des moeurs. 

La diversité culturelle explique pourquoi les gestes peuvent être interprétés différemment. Ainsi, le signe V (formé avec l’index et le majeur) signifie “victoire” au Royaume-Uni et “paix” dans les Philippines. Les Russes et les Chinois ne comptent pas avec les doigts de la même façon. Les hochements de tête pour dire “oui” et “non” sont inversés en Bulgarie. Les Indiens remuent la tête de droite à gauche pour dire “oui”. Le signe occidental pour dire “OK” est une obscènité en Afghanistan, en Iran et en Irak. En Indonésie la main gauche est considérée comme étant impure et ne s’utilise donc pas dans certaines situations. Le signe italien pour dire “mais qu’est-ce qui se passe?” ou “qu’est-ce que tu me veux encore?” signifie “attends!” en Inde. Les cornes du diable, signe populaire dans la culture rock, est un geste synonyme d’amour en Chine.

La manière de saluer diffère elle aussi. Dans les pays occidentaux il est d’usage de se serrer la main, alors qu’il est plus courant de s’incliner dans les pays asiatiques. De plus,les pays où il est coutume de se faire la bise sont rares, il s’agit principalement des pays aux origines latines. Les Italiens et les Français s’embrassent deux fois, les Suisses trois fois mais cela varie selon les régions.

Il est capital de prendre connaissance de l’existence de telles différences afin d’éviter d’éventuels malentendus, c’est pour cela qu’il faut rester ouvert d’esprit.

, , , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>