INTERNSHIP UK

Read how you can change your life

Comment gérer des collègues difficiles ?

Pauline Le Guilloux

Sur son lieu de travail, il y a forcément au moins une personne avec qui on ne s’entend pas. Compte tenu du temps que l’on passe au travail, de mauvaises relations avec un collègue peuvent avoir une mauvaise influence sur ton humeur et sur tes résultats. L’environnement de travail, qui inclue les personnes que tu croises, fait souvent une différence dans la manière dont tu vois ton emploi. C’est pourquoi il est très important que tu saches comment gérer des collègues difficiles.

Accepter des personnalités différentes

Des personnalités différentes impliquent des méthodes de travail différentes, ce qui peut facilement provoquer des conflits. Cela peut commencer par une situation bénigne comme lorsque tu veux être tranquille pendant ta pause de midi, alors que tes collègues veulent discuter. Ce genre de choses ne concerne que de petites différences dans la manière dont vous travaillez ou dont vous vous socialisez et ne font pas forcément de tes collègues des gens “mauvais”. Dans ce cas, attelle-toi à identifier les différentes personnalités qui t’entourent afin d’éviter les conflits et de vivre en harmonie.

Prenez en compte la culture de chacun

En plus de comprendre la personnalité de tes différents collègues, il est également important de connaître la culture du personnel. Étant donné que chaque pays possède sa propre culture, chacun de tes collègues a une manière de travailler qui lui est propre en fonction de son pays d’origine. Par exemple, il peut arriver que ton collègue arrive systématiquement en retard aux réunions alors que de ton côté, tu arrives toujours en avance. A vrai dire, chaque culture a de bons et de mauvais côtés. C’est pourquoi il faut éviter de juger autrui trop vite. Pour cela, pense à ta propre culture. Prends conscience de ton propre comportement et peut-être te rendras-tu compte qu’il t’arrive d’être aussi impoli envers les autres que les autres peuvent l’envers avec toi. Garde bien ça en tête !

Sois aimable

Si quelqu’un tient des propos que tu trouves offensants, garde ton sang-froid. Il est très probable que ton amabilité lui fasse prendre conscience de son comportement.

Une alternative est de déceler quelque chose qui te plaît chez votre collègue et de travailler dessus plutôt que de te focaliser sur ce qui t’agace. Attelle-toi à centrer la conversation sur ce sujet, et peut-être que ce qui te déplaisait chez lui ne te semblera dès lors plus si important.

Si, après quelques semaines, rien n’a changé, tu peux toujours t’en remettre aux diverses techniques d’évitement :

  • Changer de bureau : si l’un de tes collègues t’ennuie en écoutant de la musique, en dégageant une forte odeur corporelle, en discutant constamment, etc. demande la permission à ton supérieur de changer de bureau. Tu peux simplement lui dire que ton collègue est trop bruyant/distrayant pour ton bien être général. Mais si ton supérieur demande de plus amples explications, explique-lui simplement que des conflits entre ton collègue et toi nuisent à ta productivité.

  • Aménager ton emploi du temps : peut-être peux-tu modifier ta journée de travail d’une heure ou deux, ou prendre ton repas à l’extérieur. Grâce à ces petits moments privilégiés, tu seras plus à même de supporter ton collègue jour après jour.

Résoudre le conflit

Si le différend qui t’oppose à ton collègue est moins d’ordre professionnel que personnel, il peut être utile d’en parler de vive voix. S’il fait des blagues déplacées, fais-lui savoir que cela te met mal à l’aise et que tu préfères qu’il les garde pour après le travail. Dans la plupart des cas, beaucoup respecteront cette approche franche.

Si, au contraire, il doit son comportement à un facteur qui est davantage professionnel, il peut être sage de consulter ton supérieur dans un premier temps.

Gérer des individus difficiles, qu’il s’agisse de rapports professionnels ou personnels, fait partie de n’importe quel milieu de travail. Tu peux soit te plaindre et laisser ces gens gâcher tes journées, soit faire face et décider de passer des journées détendues et sans stress.

Comme diraient nos collègues anglophones : « Keep calm and carry on ! »

, , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>